Le monde souterrain d'une forteresse: Montrond Croyances et ralits

puce Publié le 9 Novembre 2016

Vaste sujet que celui des souterrains, où bien souvent l’irrationnel se substitue à des réalités elles
mêmes déformées par des confusions quant à la nature et au véritable rôle de ces mystérieux ouvrages souterrains.

Les souterrains, générateurs de fantasmes dans l’imaginaire collectif, font l’objet de légendes transmises de générations en générations. La plupart des sites et monuments anciens n’échappent pas à ces traditions qui ont souvent la vie dure ! Quel château n’est pas pourvu d’un souterrain d’une ampleur démesurée et dont la localisation est naturellement inconnue ou oubliée !


A travers l’exemple de la forteresse de la forteresse de Montrond, site ayant entretenu nombre de légendes, nous verrons qu’il existe pourtant bien un véritable « petit monde souterrain », mais pas forcément celui que l’on imagine.


Une forteresse possède généralement des ouvrages souterrains, plus ou moins développés selon l’époque, la nature du système défensif et aussi celle des terrains concernés.


A Montrond, la géologie et la conception du système de défense bastionné autorisaient effectivement la réalisation d’un certain nombre d’ouvrages souterrains dont le site conserve encore aujourd’hui de nombreux témoins connus, et peut être quelques autres à découvrir plus tard !


Nous verrons aussi à travers cet exposé que ces « souterrains » n’avaient pas tous la même fonction ni la même nature, selon les époques et les besoins.


Nous verrons aussi, à travers d’autres exemples régionaux ou plus éloignés, que le milieu souterrain constitue un très vaste champ d’étude, mais aussi pourquoi des cas si différents entretiennent de multiples confusions dans la datation et le rôle de ces souterrains.
Le monde souterrain d'une forteresse (2016)
 


Archives des nouvelles :
Anne : Mois :



haut de page